Rideau ?

Messieurs et dames,

Comme vous avez pu le constater, et peut-être le déplorer, ce blog est quelque peu à l’abandon depuis quelque temps déjà.

J’ai une mauvaise nouvelle à vous annoncer : il est probable que cela continue. Il n’est même pas à exclure qu’il ne redémarre jamais.

Une conjonction de problèmes familiaux est venue s’ajouter aux problèmes professionnels que vous connaissez déjà, me bouffant du temps et de l’énergie. Mais il y a pire : alors que certaines choses s’arrangent, je m’aperçois que je n’ai plus la moindre envie de me remettre devant mon clavier pour raconter mes bêtises habituelles.

Plus envie de parler des stars de l’été, les Sarkozy, Tapie, Estrosi ou Morano… Plus envie de parler de ce formidable traître qu’est Judas Hollandréou, qui est en train de ruiner la France, de nous ruiner, pour rendre à des banksters de l’argent qu’on ne leur doit pas. Tout en trahissant les écolos à Notre Dames des Landes et bientôt à Fessenheim, et en se comportant comme la dernière des saletés dans l’affaire Snowden, par exemple. Une honte ambulante.

Pas davantage envie de parler de mes “amis” de “gauche” ou “verts” qui vont pourtant se précipiter en masse, langue pendante, comme les gamins se précipitent pour ramasser les bobs Cochonou sur la caravane du Tour de France, pour faire allégeance à ces prétendus “socialistes” et rafler les quelques fromages municipaux qu’ils auront la bonté de bien vouloir leur laisser.

Pas envie de commenter une hypothétique présidentielle entre Valls et Sarkozy que les médias veulent déjà nous vendre quatre ans à l’avance.

La politique ne devrait pas être un métier, encore moins un moyen de s’enrichir et de se goberger à nos frais tout en se foutant de notre gueule. Mais je n’ai même plus le droit de dire ça sans passer pour un fasciste ou un allié objectif du FHaine.

Alors pour l’instant, je vais continuer à me taire. Tout en remerciant les quelques personnes qui se sont inquiétées de mon sort et en les rassurant : je vais bien, merci…

Bonnes vacances et à la prochaine

SuperNo