Zéro pointé pour le “programme” de Sarko

Il était temps : Sarkozy, président sortant qui va sortir bientôt, vient de présenter ce qu’il appelle un “programme”, à 17 jours du premier tour.
C’est avec une consternation entrecoupée de fous rires que je vous propose de le parcourir rapidement, histoire de vous passer l’envie, si jamais elle vous avait effleurés, de voter pour ce sinistre et cynique individu totalement dénué de scrupules ou de remords.

1- Recours au référendum quand nécessaire pour surmonter les blocages.
Déjà, dès que Sarkozy parle de référendum, on devrait lui cracher à la gueule. Rien ne sert d’user son clavier pour réfléchir davantage à ce qu’il en ferait, puisqu’il ne le fera jamais…

2- Réduction des sièges de parlementaires et dose de proportionnelle aux élections législatives.
Les prochaines ayant lieu dans 5 ans, on peut simplement penser que “demain on rase gratis”. Et s’agissant des parlementaires, le problème n’est pas tant leur nombre que leur manque scandaleux de représentativité.

3- Équilibre des comptes publics en 2016, en associant les grandes collectivités locales à l’effort de réduction de la dépense.
Un pas de plus vers la Grèce. On y va tout droit. Sarkozy a-t-il lu la lettre du retraité grec qui vient de se suicider ?

4- Allègement des charges salariales.
Ah oui ? Et comment paiera-ton ce que l’on payait avant avec les cotisations salariales ? Le chômage, la sécu, la retraites, des broutilles comme ça ? On privatise tout ?

5- Accords emploi compétitivité.
Derrière cette expression sibylline de propagande se cache une des pires saloperies, un fantasme du MEDEF, la fin du droit du travail. Il s’agit de supprimer les “accords de branche”, et de laisser les salariés sans protection devant un patron ou des actionnaires qui veulent leur imposer par la force tout recul social. Lisez ce qu’en dit Slovar, grand spécialiste de ces questions.

6- Hausse du salaire net des salariés de 840 euros par an pour les 7 millions de salariés qui gagnent entre 1 000 et 1 400 euros via l’intégration de la prime pour l’emploi.
Cette proposition a déjà été démontée : elle donnera au mieux 10 euros par mois de plus au salarié. Une aumône.

7- Sept heures d’activité d’intérêt général obligatoire par semaine pour les titulaires du RSA.
Bêtise absolue. Morale catho à 2 balles. Mesure pour vieux poujadistes aigris. Fustiger la feignasse, piétiner le gars qui est déjà à terre. Mesure qui va de surcroît concurrencer les salariés “normaux”.

8- Droit à la formation pour tous les chômeurs et obligation d’accepter un emploi.
Encore une pure saloperie déguisée en cadeau ! Et il voudrait nous faire croire qu’il aurait changé ? Pitoyable pitre ! Il veut poursuivre sa guerre aux chômeurs. Car pour lui, un chômeur est une feignasse, un fraudeur, un assisté, un parasite, qu’il convient de remettre au boulot. A n’importe quel boulot, aux conditions dictées par les amis de Sarkozy, les employeurs qui se frottent les mains. Comment peut-on prétendre être Président de la République lorsqu’on a une idée aussi scandaleusement déformée de la réalité ? Le quotidien du chômeur lambda, c’est le stress, les factures à payer, le rejet de la société, l’administration ubuesque de Pôle Emploi et l’incertitude du lendemain.

9- Alternance généralisée pour la dernière année du bac pro et du CAP. Les élèves passeront 50 % de leur temps en entreprise.
Désolé, j’ai pas d’idée là-dessus. À vrai dire je croyais que c’était déjà le cas. Contrairement aux politiciens, je ne me prétends pas omniscient.

10- Exonération de charges patronales pour l’embauche de salariés de plus de 55 ans.
Allez, encore une exonération de cotisations ! Mais qui va payer, bordel ? D’autant que son efficacité, comme celle de beaucoup d’autres, n’est pas garantie. Comme si le pognon était la seule cause de ce fléau… Le jeunisme n’a jamais fait autant de ravages… Mais Sarko maîtrise à peu près autant la sociologie que la littérature…

11- Suppression de deux normes pour une créée.
Là, c’est simplement drôle. Un peu comme les objectifs de PV de stationnement…

12- Réciprocité dans les échanges commerciaux en Europe.
Encore une expression creuse ! Sarkozy fait semblant de ne pas se rendre compte que le système auquel lui et ses semblables ont consenti lui ont fait perdre tout pouvoir économique et politique. Il peut tonner et fanfaronner tant qu’il peut, ce sont les banksters et les multinationales qui imposent leurs règles.

13- Réserver une partie des commandes publiques aux PME européennes comme le font les Etats-Unis pour leurs propres PME.
Très joli sur le papier. Mais là encore, qu’a-t-il fait pendant ces 5 dernières années ? Alors que la carte Vitale est désormais fabriquée en Inde, les costumes militaires au Sri Lanka, et les scooters de la poste à Taïwan ? Promettre le contraire de ce que l’on a fait, c’est sûrement vendeur, mais c’est surtout se moquer du monde.

14- Impôt sur les exilés fiscaux.
Bon, on reprendra dans quelques minutes, il faut que je me bidonne… Ah, j’ai mal aux côtes ! Sarkozy ? Le mec qui monte une société au Luxembourg, qui utilise des comptes suisses ou panaméens ? Le pote de Bettencourt, Takieddine, Copé, Johnny, Enrico Macias ou encore de l’équipe de “France” de tennis, il va sévir ? Même pour les grands donateurs de l’UMP ? Et combien il compte récupérer ? Quelques fifrelins, alors que le montant total planqué à l’étranger (plus probablement par des sarkozystes que des poutouistes) s’élèverait à 600 milliards ?

15- Impôt minimal sur les grands groupes, assis dans un premier temps sur le chiffre d’affaires mondial.
Ça c’est bien. Enfin, sur le papier. On peut tout de même se gausser du fait que Sarkozy a été ministre du budget de Balladur en 1993, puis encore ministre des finances de Chirac avant d’être président de la République pendant 5 ans. Et c’est maintenant qu’il s’en rend compte ? Et puis quand on ne donne pas de chiffre, ça ne veut rien dire. Il peut bien les taxer d’un euro symbolique… Et, comme le prétendait récemment “Le Canard”, faire en sorte que l’État leur reverse plus qu’il ne leur prend. Ce qui est sûr, c’est que Total ne paiera jamais les 33% applicables aux PME…

16- Retraites payées le 1er du mois au lieu du 8.
La mesure phare, médiatiquement parlant : payer les retraites le 1er du mois au lieu du 8. L’expression “foutage de gueule” est bien insuffisante pour exprimer quoi que ce soit : les bras m’en tombent, tout simplement…
Sarkozy a mis la France au fond du trou, et tout ce qu’il trouve à faire, c’est promettre à des gens qui voteront de toute façon majoritairement pour lui, qu’ils toucheront leur retraite une semaine plus tôt.
Surtout que c’est une promesse qu’il avait déjà faite en 2010 et que, comme tant d’autres, il n’a jamais appliquée, bien évidemment.

17- Il faudra savoir lire et écrire en entrant au collège.
Ah ? De mon temps, c’était à la fin du CP. On n’arrête pas le progrès…

18- Hausse de la présence des professeurs au collège.
Venant du mec qui a diminué dogmatiquement le nombre de profs, et qui va continuer, c’est assez croquignol.

19- Banque de la jeunesse.
Encore une mesure abracadabrantesque qui fait causer. Livrer les étudiants aux pattes velues des banksters, comme cela se pratique couramment aux États-Unis, voilà une riche idée. Si les étudiants sont dans la dèche, c’est surtout à cause du prix des logements, du coût dangereusement croissant des “frais de scolarité”, ou de l’appauvrissement de leurs parents. Que propose-t-il pour lutter contre ces fléaux ? Rien, bien au contraire. S’endetter. Et bien sûr, une mesure similaire existait déjà.

20- Hausse de 30 % des droits à construire dans les 3 ans.
J’avoue que je ne l’ai pas comprise, celle-là. Il s’agit de bétonner davantage ? De faire des lotissements encore plus tassés ? De diminuer les secteurs préservés du béton ?

21- Division par deux dans les cinq ans des droits de mutation sur résidences principales.
Allez, on diminue encore les rentrées fiscales au profit de la frange privilégiée de la population, et au détriments des plus pauvres qui devront au final payer l’addition. Un ami du peuple, assurément, ce Sarko !

22- Réduire de moitié l’immigration.
Encore une incantation, une mesure idéologique destinée à tenter de reprendre des électeurs à Marine Le Pen. Mesure qui ne sera jamais appliquée, bien évidemment.

23- Regroupement familial conditionné à la connaissance de la langue française.
Cf mesure précédente ! On dirait du Coluche : “désormais, pour apprendre le français en France, il faudra savoir le français !”

24- Exiger que l’Europe contrôle ses frontières. Si dans un an, la question n’est pas réglée, la France rétablira des contrôles ciblés à ses frontières.
C’est définitivement un grand comique, ce Sarko. Il fait des pieds et des mains pour faire voter les traités européens, puis s’indigne de leurs conséquences fâcheuses. Alors que les richesses sont confisquées par les pays du nord, comment s’étonner que des hordes toujours croissantes de crève-la-faim jouent leur vie pour tenter de venir en Occident, quitte à se noyer entre la Tunisie et Lampedusa, ou à se faire descendre en escaladant les barbelés de Ceuta ou Mellila ? Il veut quoi ? Reconstruire un mur de Berlin puissance dix autour de l’Europe ?

25- Réformer la justice des mineurs.
Ah bon, ça n’a pas déjà été fait ? J’ai pourtant l’impression d’avoir entendu ça toutes les semaines depuis 2007, dans la bouche fardée de Rachida Dati ou de son mètre à penser… On va encore ressortir la blague des “centres fermés”, qui hébergent à prix d’or quelques centaines de petits délinquants…

26- Droit d’appel des victimes dans les cours d’assises, en correctionnelle et lors des remises en liberté.
Sarko aime la légende selon laquelle la justice serait laxiste. Cette proposition est ridicule, et relève de la démagogie et du populisme les plus crasses… Le stade d’après, c’est le rétablissement de la peine de mort, avec la famille de la victime qui procède à l’exécution…

27- Réforme de la dépendance.
Incantation encore ! Il en parlait déjà en 2007, qu’a-t-il fait ?

28- 200 000 places de garde d’enfants supplémentaires.
Une promesse électorale n’a jamais engagé que celui qui y croit. Sarkozy est le plus menteurs des politiciens (et pourtant la concurrence est rude). Alors une promesse vague, non détaillée, non chiffrée, mais pleine de bonnes intentions, n’a pas la moindre chance de se concrétiser. Il pourra même la recycler en 2017 si nécessaire.

29- Accueil des étudiants handicapés amélioré dans les lycées et universités.
On sent que le gars qui a fait la liste, à court d’idées et pressé par le temps, a du mal à terminer, et meuble son boulot par des

30- Second plan de rénovation urbaine de 18 milliards d’euros.
Encore un “machin” sarkozyste. Ça fait un paquet de pognon, qui donne du boulot à quelques amis du pouvoir, mais dont les résultats me semblent bien minces.

31- Création de 750 maisons de santé pluridisciplinaires.
Là encore j’avoue que ce n’est pas mon terrain de prédilection. Pour moi, le bilan de Sarkozy en matière de santé se lit à travers le prisme ultralibéral : privatiser la santé, considérer les hôpitaux comme des entreprises, fermer ceux qui ne sont pas “rentables”, couper dans les dépenses sociales. Ajoutons-y des traces d’incompétence et de corruption, comme avec la fantastique histoire de la Grippe A, qui a conduit la France à commander 94 millions de vaccins aux multinationales de la pharmacie, et à n’en utiliser que 5, malgré une campagne de propagande insensée… Pour les vaccins, le ministre en charge s’appelait Roselyne Bachelot… Ça tombe bien, c’est elle aussi qui s’occupe du dossier des “maisons de santé pluridisciplinaireS”.

32- Confirmer le choix du nucléaire.
Superbe idée, magnifiquement illustrée par l’incident de la centrale de Penly… J’en ajouterai une autre : alors que le Mali s’embrase, conséquence directe de la maîtrise parfaite de la géopolitique par nos deux chefs militaires BHL et Sarko, c’est le moment de rappeler le bobard éhonté qui sert de propagande au nucléaire : il garantirait notre indépendance énergétique ! Foutaise ! Les islamistes d’AQMI ont déjà enlevé des salariés d’Areva et de Vinci au Niger. Ce sont les mêmes qui viennent de prendre le contrôle de la partie sahélienne du Mali. Autant dire qu’Areva pourra forcément poursuivre en toute sérénité et indépendance son pillage éhonté de l’uranium dans cette région…
Mais la vraie mesure de Sarkozy, la seule qui vaille, n’est pas écrite dans ces 32 lignes. Ce sont les 115 milliards de réduction du budget, dont 75 milliards de baisse des dépenses ! Ordre des banksters et des ouiouistes ! Même si c’est en 5 ans, c’est énorme ! Il va falloir qu’il explique aux retraités qu’ils vont certes être payés une semaine plus tôt, mais qu’en échange on va encore davantage sacrifier leur sécu, leurs Services Publics, leur hôpitaux…

Ce programme est un véritable foutage de gueule. Une honte. À côté, même celui de Flanby a l’air plus pensé et touffu, c’est dire. La raison en est simple : Sarkozy souhaite continuer sur la lancée de ses cinq premières années, et finir le boulot de destruction de la société Française.

Ah, au fait… L’écologie ? Rien. L’agriculture ? Rien. L’anticipation du “Peak Everything“ ? Rien. La remise en cause de la légitimité de la dette ? Même pas en rêve.

Rappelez-vous que les seules promesses électorales que Sarkozy a tenues, ce sont celles qu’il a faites à ses amis le 6 mai 2007 au Fouquet’s. Cette fois encore, il n’a aucune intention d’en tenir d’autres…

 

 

42 thoughts on “Zéro pointé pour le “programme” de Sarko

  1. Oh !!!, mais je m’en rappelle de ses promesses, je m’en rappelle, et j’ai la colère qui monte, grave !

    Merci SuperNo, de cet encore excellentissime billet, un régal de te lire, si ce n’est que tout ce que tu dis ne devrait pas prêter à rire, tous les liens que tu ajoutes à ton texte je les ai visités, et d’autres aussi que je n’ose pas forcément rajouter ici de peur de paraître trop sectaire, mais je crois comprendre, à force de discussions et de lecture des commentaires sur certains autres blogs ou sites, que je ne suis pas la seule.

    Quand j’ai entendu la proposition 16 , j’ai parlé toute seule devant mon écran, les autres ne valent pas mieux, la 16 aura eu le mérite de me faire rire, et oui, les retraités seront (???) payé le 1er du mois, et le 20 dans les moins pires des cas, ils seront à découvert et paieront des agios aux banksters, et pas qu’eux d’ailleurs, tous les chômeurs, tous les salariés aux smic, tous les petits salaires, tous les précaires, toutes les familles qui n’ont qu’un seul salaire pour vivre, tous les attrapés des crédits à la consommation, etc… Assez le pouvoir de la finance sur le pouvoir du travail, assez une société basée que sur le seul profit pour quelques uns au détriment de la majorité, assez de dégueulasser notre Terre au nom de la sacro sainte croissance, assez…

    “Ah, au fait… L’écologie ? Rien. L’agriculture ? Rien. L’anticipation du “Peak Everything“ ? Rien. La remise en cause de la légitimité de la dette ? Même pas en rêve.”

    Très bon boulot, ce soir je vais m’endormir en colère, et demain je vais colporter ton coup de gueule :-)

    ps :  si je peux me permettre, tu n’as pas fini le point 29 (mais pour le nain puant et sa clique, comme tu dis très justement, ils l’ont rajouté pour meubler).

  2.  

    Point 10 : il y a aussi les exonérations annoncées sans tambour ni trompette dans le bulletin trimestriel de l’URSSAF. Exemple dans le bulletin du premier trimestre 2012 :

    ENTREPRISES DE MOINS DE 10 SALARIÉS :
    Aide à l’embauche de jeunes
    Une nouvelle aide versée par Pôle emploi est créée pour l’embauche d’un jeune de moins de 26 ans dans une entreprise de moins de 10 salariés.
    Cette embauche doit être réalisée entre le 18 janvier et le 17 juillet 2012 inclus.
    L’entreprise ou l’association de moins de 10 salariés doit en outre relever du champ d’application de la réduction générale des cotisations patronales dite réduction « Fillon ». L’aide s’applique aux rémunérations versées au cours des 12 mois suivant le mois de l’embauche. Elle est dégressive et s’annule pour une rémunération égale à 1,6 Smic.
    Avec le cumul de l’aide versée par Pôle emploi et la réduction générale des cotisations patronales dite réduction « Fillon », toute embauche d’un jeune de moins de 26 ans rémunéré au Smic est totalement exonérée de cotisations et contributions patronales.
    POUR EN SAVOIR PLUS sur cette aide : h t t p : / / w w w. e m p l o i . g o u v. f r / z e ro c h a r g e s /

    C’est écrit clairement : le patron ne cotise PAS DU TOUT pour un travailleur de moins de 26 ans nouvellement embauché. Pour mémoire, un patron qui paie au SMIC versait jusque là 28% des cotisations dits patronales, les cotisations de l’autre colonne (salariales) restant inchangées.

    Pour les malheureux patrons qui auraient embauché avant le 18 janvier 2012, et qui ne veulent pas s’infliger le tracas de licencier pour rembaucher, afin de se soulager des 28% qu’ils paient encore, on a prévu une petite compensation. Jusque là, l’effet de la réduction Fillon diminuait jusqu’à s’annuler pour 1,6 fois le SMIC. En bricolant le mode de calcul du dénominateur de la formule de calcul de la réduction, on remonte la limite au-dessus de 1,6 SMIC, avec comme effet d’augmenter le montant de la réduction, et de soulager en partie la « charge » intolérable.
    RÉDUCTION DE COTISATIONS PATRONALES dite réduction
    « FILLON » : ce qui change en 2012
    De nouvelles dispositions entrent en vigueur pour les rémunérations versées à compter du 1er janvier 2012.
    Désormais :
    > La rémunération des heures supplémentaires ou complémentaires (majorations incluses) est intégrée
    dans la rémunération annuelle prise en compte pour le calcul du coefficient.
    > Le montant du Smic (calculé pour un an sur la base de la durée légale du travail) est augmenté le cas échéant, du nombre d’heures supplémentaires ou complémentaires effectuées.

    Pourquoi s’emmerder avec un SMIC et des usines à gaz, qui donnent bien du souci aux pauvres patrons qui voudraient tant embaucher —mais aussi du travail aux experts comptables—, pour en réduire le « coût » ? Supprimons donc le SMIC ! Au lieu de grignoter sournoisement le salaire indirect, ce qui finit quand même par se voir, on pourra ajuster le niveau du salaire en fonction du prix du bol de riz (quasi)quotidien des Chinois.

     

  3. C’est vrai qu’il y a de quoi se tordre.  Avec les propositions de l’UMP, on pourrait faire un PMU des idées propositions les plus nazes. On peut déja annoncer que les numéros 1, 2, 3, 12, 14, 15 sont non partans ou ne seront pas à l’arrivée.

     

    Pas de TVA “sociale”  ?  Car derrière le point 4, il y a cette TVA. Et surement d’autres sévices guère plus sympas pour compenser les autres pertes de recette, mais qu’il vaut mieux ne pas citer. Ainsi, au lieu d’annoncer “Vous allez cracher au bassinet”, on dit “Il faudra savoir lire et écrire en entrant au collège” qui est tout sauf une mesure  (une sanction peut être)  puisqu’il n’est pas dit ce qu’on fera des gamins dans ce cas, ou comment on s’y prend pour qu’il n’y ait plus ce constat d’échec.

    Améliorer la compétitivité en cassant le droit du travail, voilà le thème. Ainsi, une fois aligné sur les roumains à 3-400 euros par mois, on aurait tous du boulot. Les penseurs du Medef n’ont même pas compris qu’à ce prix, ils ne vendraient plus grand chose. Sordide.

    Pour baisser le chomage, il y a le ”produire en France”, il n’ y a pas 20 solutions. Il y a la compétitivité, sous entendu le malheur du peuple. Il y a des idées bourre le mou comme l’i-no-va-tion, la prise de conscience de chacun à consommer français qui est illusoire. Et il y a diverses formes de protectionnisme comme la taxation des produits où les travailleurs et l’environnement ne sont pas respectés. On ne pourrait plus faire ça ? Mais si, c’est même Sarko qui en parle dans sa proposition 24, mais lui vise les personnes.

  4. Salut SuperNo ! Excellent billet as usual. Pour approfondir la réflexion non pas sur le vide abyssal des props de Sarko mais au contraire, sur le caractère réfléchi et pensé de la casse systématique de nos services publics, je te suggère de regarder attentivement ce docu
    http://t.co/WFKxcAXg
    C’est une tuerie (halimi, Cassen et melenchon inside)

  5. Toutes les réformes de Sarkozy depuis 2007 ont augmenté le chômage. Il en sera de même pour celles qu’il nous promet aujourd’hui.

    Ainsi, les accords « compétitivité emploi » qu’imposera Sarkozy, s’il est réélu, augmenteraient encore le chômage. Car les premiers accords qui seraient signés enclencheraient un processus de dumping social généralisé. Soit par augmentation du temps de travail à salaire inchangé (donc réduction du nombre d’emplois), soit par baisse des salaires à durée du travail inchangée. En effet, même les entreprises se refusant, dans un premier temps, à se lancer dans de telles régressions sociales y seraient rapidement contraintes par leurs concurrents qui n’auraient pas eu ces scrupules et auraient ainsi baissé leurs coûts de revient.

    N’oublions pas de faire connaître un autre scandale méconnu de presque tous les français, dont Sarkozy est à l’origine. Il s’agit du droit au cumul emploi retraite sans aucune limite de revenu … dont même les modestes salariés comme Proglio et Maurice Lévy profitent. Ce cadeau de Sarkozy permet à des milliers de privilégiés de siphonner (peut-être) 1 milliard d’euros par an dans nos caisses de retraite !

    Explications dans la pétition “Le cumul emploi retraite doit de nouveau être encadré” sur http://www.retraites-enjeux-debats.org/spip.php?article809

  6. je suis enseignate en LP . Déjà avec la supression du BEP on a empéché certains élèves qui n’ont pas le niveau du bac de sortir avecun diplome supérieur au CAP . Vu comme on rame pour que nos élèves arrivent à trouver des stages alorsà 50% de tmeps de stage on va faire comment? Et puis vu le niveau en enseignement général qu’on arrive très péniblement à faire atteindre dans les conditions horaires actuels on fera comment avec 50ù de temps de stage , pour info en bac on a de 4 à 6 semaines de stage par an . Le but du triste sire qui nous gouverne c’est de vider les LP de leurs élèves et de supprimer des classes et donc des postes de profs et donc de tout privatiser à long terme . Faut savoir que dans la supression de postes dans l’enseignement les lycée pro ont le plus perdu , forcément la plupart des parents de nos élèves sont pas du tout impliqués dans la formation de leurs enfants et donc ne nous soutiennent pas en cas de supression de poste . Mais je suis là pour témoigner qu’enseigner l’humanisme et la renaissance à une classe de seconde pro à effectif de 30 et bien c’est rock and roll !!

    • je suis enseignate en LP .  Veux-tu dire enseignante ? En lycée professionnel, probablement.

      Déjà avec la suppression du BEP on a empêché certains élèves, qui n’ont pas le niveau du bac, de sortir avec un diplôme supérieur au CAP. Vu comme on rame pour que nos élèves arrivent à trouver des stages, alors à 50% de temps de stage, on va faire comment ? Et puis vu le niveau en enseignement général, qu’on arrive très péniblement à faire atteindre dans les conditions d’horaire actuelles, on fera comment avec 50% de temps de stage ? Pour info, en bac on a de 4 à 6 semaines de stage par an.

      Le but du triste sire qui nous gouverne c’est de vider les LP de leurs élèves et de supprimer des classes, donc des postes de profs et donc de tout privatiser à long terme. Faut savoir que dans la suppression de postes dans l’enseignement, les lycées pro ont le plus perdu. Forcément : la plupart des parents de nos élèves ne sont pas du tout impliqués dans la formation de leurs enfants et donc ne nous soutiennent pas en cas de suppression de poste. Mais je suis là pour témoigner qu’enseigner l’humanisme et la Renaissance à une classe de seconde pro à effectif de 30, eh bien c’est rock n’roll !

      Voilà. Ça passe parce que c’est le week-end, mais j’f’rai pas ça tous les jours ! ;-) Faut faire un peu honneur à ta fonction.

       

  7. Carla a du lui faire lire Prévert, mais  le cuistre dont l’écoute se limitait il y peu à Macias ou Bigard,n’en a pas le talent. Alors son inventaire est loin d’être aussi jouissif que celui du poète :

    Inventaire

    Une pierre
    deux maisons
    trois ruines
    quatre fossoyeurs
    un jardin
    des fleurs

    un raton laveur

    une douzaine d’huîtres un citron un pain
    un rayon de soleil
    une lame de fond
    six musiciens
    une porte avec son paillasson
    un monsieur décoré de la légion d’honneur

    un autre raton laveur

    un sculpteur qui sculpte des Napoléon
    la fleur qu’on appelle souci
    deux amoureux sur un grand lit
    un receveur des contributions une chaise trois dindons
    un ecclésiastique un furoncle
    une guêpe
    un rein flottant
    une écurie de courses
    un fils indigne deux frères dominicains trois sauterelles un strapontin
    deux filles de joie un oncle Cyprien
    une Mater dolorosa trois papas gâteau deux chèvres de Monsieur Seguin
    un talon Louis XV
    un fauteuil Louis XVI
    un buffet Henri II deux buffets Henri III trois buffets Henri IV
    un tiroir dépareillé
    une pelote de ficelle deux épingles de sûreté un monsieur âgé
    une Victoire de Samothrace un comptable deux aides-comptables
       un homme du monde deux chirurgiens trois végétariens
    un cannibale
    une expédition coloniale un cheval entier une demi-pinte de bon
       sang une mouche tsé-tsé
    un homard à l’américaine un jardin à la française
    deux pommes à l’anglaise
    un face-à-main un valet de pied un orphelin un poumon d’acier
    un jour de gloire
    une semaine de bonté
    un mois de Marie
    une année terrible
    une minute de silence
    une seconde d’inattention
    et …

    cinq ou six ratons laveurs

    un petit garçon qui entre à l’école en pleurant
    un petit garçon qui sort de l’école en riant
    une fourmi
    deux pierres à briquet
    dix-sept éléphants un juge d’instruction en vacances assis sur un pliant
    un paysage avec beaucoup d’herbe verte dedans
    une vache
    un taureau
    deux belles amours trois grandes orgues un veau marengo
    un soleil d’Austerlitz
    un siphon d’eau de Seltz
    un vin blanc citron
    un Petit Poucet un grand pardon un calvaire de pierre une échelle de corde
    deux soeurs latines trois dimensions douze apôtres mille et une nuits
       trente-deux positions six parties du monde cinq points cardinaux
       dix ans de bons et loyaux services sept péchés capitaux deux doigts
       de la main dix gouttes avant chaque repas trente jours de prison
       dont quinze de cellule cinq minutes d’entr’acte

    et …

    plusieurs ratons laveurs.

  8. Rappelez-vous que les seules promesses électorales que Sarkozy a tenues, ce sont celles qu’il a faites à ses amis le 6 mai 2007 au Fouquet’s. Cette fois encore, il n’a aucune intention d’en tenir d’autres…

    Aucun souci ! j’ai une très bonne mémoire …..surtout en ce qui concerne sa relation a un référendum.

  9. « Le programme de Sarkozy c’est son bilan en pire ! ». Au moins, Flamby a bien résumé les choses. Une vérité courte, juste, à servir dans les repas de famille et même à coller sur les murs. Dommage que FH et le P«S» se refusent à expliquer aux citoyens les causes profondes de la crise … qu’ils font mine de ne pas avoir comprises.

    Je suggère à FH un petit scud à envoyer à la figure de Sarko quand, dans leur débat télévisé d’entre 2 tours, celui-ci se ventera d’avoir « sauvé nos régimes de retraites ».

    Pour préparer son petit scud il suffit que FH et ses conseillers lisent « La réforme de Sarkozy qui a coûté plusieurs milliards d’euros aux caisses de retraites » sur http://www.retraites-enjeux-debats.org/spip.php?article813

  10. C’ est vrai que ça me fait mal au ventre qu’ il réussisse encore à entuber 20 % de nos con citoyens avec des mesures aussi connes
    C’ est à peine pire que celles de Hollndréou
    Pour info ,ça fait 2 mois que je suis en retraite ( après 4 mois de rab : connards de libéraux) et ma retraite a été versée le 14 : c’ est tout à fait ce qu’ affirment les employés de la CARSAT car depuis 2 ans je suis l’ évolution de ma retraite sur le net , et quand j’ ai téléphoné pourquoi je n’ avais plus accès à mon compte , on m’ a répondu qu’il fallait attendre 1 an maintenant mais que mon salaire m’ allait être versé le 14 du mois
    Pour info toujours , je fus en chômage il y a environ 20 ans et pendant environ 3 ans , tous les mois ou presque , ils reculaient le règlement de 1 à 3 jours , ce qui fait qu’ils ont économisé 1 mois de retraite

    • Moi non plus, je ne peux pas croire que ce minus soit quasiment au même niveau d’intention de vote qu’en 2007. Même s’il en reste encore parmi les français, y a abruti et abruti.

      Va-t-il se retrouver en clip carrément au point de se faire éjecter dès le premier tour ? Le rêve…

      Toujours est-il qu’en tant que lecteur marqué par la Stratégie du Choc, je me demande ce qu’il est encore capable de nous faire d’ici le 22 avril, d’ici le 6 mai, et même d’ici à ce que le futur nouveau président prenne les clés de l’Elysée.

  11. Pour moi, le bilan de Sarkozy en matière de santé se lit à travers le prisme ultralibéral : privatiser la santé, considérer les hôpitaux comme des entreprises, fermer ceux qui ne sont pas “rentables”, couper dans les dépenses sociales.

    Au contraire ! Les ultra-libéraux (ceux du consensus de Washington) se distinguent des crétins de libéraux classiques à la Alain Madelin dans le sens où ils prônent de façon ouverte la baisse des dépenses sociales mais n’en croient en réalité pas un mot. D’ailleurs, c’est sous les gouvernements de droite que la dette et les dépenses augmentent de façon incontrôlée sans que ça ne bénéficie aux populations. Toutes ces masses de dépenses (ou de baisses d’impôts) sont recanalisées vers les poches des investisseurs, des multinationales, et avec le plus grand bonheur. Qui est le pays le plus endetté de la planète si ce n’est le plus (soi-disant) libéral de tous ? Quel est le pays où l’interventionnisme d’état est vu même par les plus modestes comme un abominable reliquat du communisme, mais qui compte les industries les plus subventionnées (à coups de centaines de milliards) et les plus florissantes que sont Boeing et Microsoft ?

  12. Correction : ce n’est pas en la baisse des dépenses sociales que ces gens ne croient pas. Ils prônent la baisse des dépenses sociales avec un discours anti-gaspillage d’argent public, mais ils ne disent rien si ce fric va dans les poches des grosses boites et des investisseurs. Tiens, en parlant de Madelin, il y avait un canard enchainé il y a quelques semaines qui rapportait qu’il avait reçu 10 millions de l’état pour sa boite de conseil de chais plus trop quoi… C’est fou ce que l’investissement public peut avoir comme charme parfois.

  13. @micmousse, Je suis bien d’accord avec toi :”Comment est-il possible qu’il y ait encore 20% de sympathisants”  ça c’est la vrai question sur laquelle nous devrions tous réfléchir ! Y compris Marianne qui pourrait faire beaucoup mais qui, trop souvent, n’écrit qu’en direction de lecteurs déjà convaincus …Et en plus dans un language destiné à des gens ayant une certaine culture, de sorte que si vous demandez à un  ouvrier (  je l’ai rééllement demandé à un ami !) de souligner dans  Marianne toute les phrases difficiles à comprendre, il rend un exemplaire souligné à 60%….

    Comment voulez vous, par exemple, que l’employé de mairie de Jargeau comprenne le mot “Germanopratin” mot exclusivement destiné à faire du genre ,ou comme” Willawas” chère à Monsieur Julliard…!

    Si on veut convaincre il faut être lisible…Exercice difficile pour des gens majoritairement jugé par leurs amis et qui ont donc pris l’habitude, petit à petit, d’écrire pour eux, quitte à ne pas être lisible par les gens simples…Or voici que les gens simples sont majoritaires dans ce pays…!

  14. C’est un grand prodige que quelque 47% d’électeurs sondés déclarent vouloir voter pour ce type. Il faut féliciter sincèrement toute son équipe de com’ et les médias amis pour réussir d’une manière aussi éclatante dans l’art difficile de faire oublier aux citoyens qu’ils se font avoir jusqu’au trognon - c’est tout ce qui leur reste, d’ailleurs.

    Car enfin, dans ces 47% il n’y a guère qu’une petite dizaine de pour cent qui sont heureux des années Sarko, vous savez, les Dassaubollobouygarnault et sous-traitants ainsi que les dirigeants des banques: c’est très limité le cercle des arrosés du quinquennat. Disons que l’ensemble se confond un peu avec celui des possesseurs de Porsche, vous savez, ces véhicules coûteux qui se sont multipliés dans nos rues au même rythme que les chômeurs depuis cinq ans.

    Reste une trentaine de pour cent; une fois retirés les QI < 50, les sourds-muets frappés de cécité et les non francophones, il reste quand même une jolie brochette de pauvres bougres qui se fourrent le bulletin de vote dans l’œil avec un acharnement méritoire, conquis qu’ils sont par la force mérdiatique de l’UMP (Union pour des Médias Pourris) mise au service du grand homme.

    Chirac l’avait rêvé, Sarkozy l’a fait: démolir en quelques années la société française, ses solidarités et sa joie de vivre en commun, pour la remplacer par un système tout entier consacré aux profits de ses amis et tourné résolument vers un modèle d’american way of life, où tout est permis aux riches et rien aux pauvres - tout cela en conservant la confiance d’une partie importante de la population.

    Chapeau, les artistes. Mais aussi, du balai. LCommedia è finita.

    Les Raisons de la liberté.

    • Salut a tous

      J’ai le cas dans ma famille d’un neveu  qui est a bloc pour Sarko. Quand je lui demande pourquoi, car il ne gagne pas des masses, et est dans une situation ou il paye à max d’impôt, il me répond que ce type va les descendre. Quand je lui fait remarquer qu’ils les a augmenter , il change de sujet en me disant qu’il lutte contre les fainéant. Quand je lui fait remarquer que ce n’est pas le sujet, il me répond que de toute façon, il n’y a que ce type qui est capable de gouverner quel que soit sa politique. Après j’avoue que je me tais et médite sur son embrigadement. Et il n’a pas sa carte de l’ump…

      On dirait que 47% des gens sont comme mon neuneu de neveu. Dur de regarder apès les gens en face dans la rue , leur sourire… Mais j’essaye.

      • Pareil, des fois ça me plombe le moral.

        Ce weekend je discute avec mon voisin, on s’entend très bien.

        On en vient à parler de la crise, de la dette etc… Il me fait un beau portrait de l’arnaque de l’Europe, des banques qui nous volent etc… Bref un discours lucide sur l’économie actuelle, qui passerait bien au Front de Gauche.

        Et il finit par dire qu’il soutient Sarkozy car c’est le seul qui veut réduire les dépenses, faire travailler plus etc … Bref, d’un côté une lucidité totale sur la situation et de l’autre un enfumage complet sur les solutions à prendre face à celle-ci.

        • Meme constat hallucinant chez certaines personnes de mon entourage. Sarko a un don d’illusionniste exceptionnel. Les gens sont tres récéptifs aux apparences et n’ont aucun regard critique sur les personnes , aucune mémoire, aucune lucidité et sont manipulables à souhait par les médias…

          • @raoul

            les merdias c’est mieux ;-)

            sinon assez d’accord avec toi, le nain puant est le david copperfield français, bientôt il va nous faire disparaître des montagnes, wouarfffff

  15. Je trouve que t’es dur avec Sarko. Moi aussi je me fais une liste pour mes courses et ca ne m’empeche pas d’en oublier la moitié, le plus souvent parce que j’ai zappé ce que j’avais inscrit au verso…

  16. Visiblement je n’ai pas compris le but de cette clownerie journalistique, je ne crois pas une seconde que ces deux cons sachent faire du vélo, encore moins à leurs histoires à deux balles.C’est du cirque.Voilà ce que j’en pense.

    Le paranoiaque laineux

    • Espérons que JL Mélenchon pourra en placer une ce soir sur le sujet… et qu’on le laissera s’exprimer jusqu’au bout… au moment où on nous enfume pour nous faire croire que si Sarko n’est pas réélu “les marchés” attaqueront la France… la finance n’attend même pas la fin des élections : elle attaque déjà, Sarko ou pas, elle va spéculer sur la France comme elle l’a fait pour la Grèce..

      Mais……….  tout dépend des questions que les “journalistes” voudront bien poser.

      Hier soir, je n’en revenais pas de la question posée à Eva Joly sur les “affaires” (Bettencourt, Karachi, …)… sur France 2 !!!! et à une heure de grande écoute !!!!

      Mais… rien dans les grands titres des journaux sur le sujet.

      Dormez, braves gens, les chiens de garde veillent.

      • Hier soir, je n’en revenais pas de la question posée à Eva Joly sur les “affaires” (Bettencourt, Karachi, …)… sur France 2 !!!! et à une heure de grande écoute !!!!

        Je viens de voir le passage en question. Elle aurait du incriminer un peu plus lourdement les 3 chiens de garde qu’elle avait devant elle mais en tous cas, elle est couillue … a une paire d’ovaires en acier trempé americain.

  17. spéciale dédicace a toi Super No de la part de SN l’autre…

    “L’écologie ne doit pas être l’ennemie de la croissance : prôner la décroissance, c’est condamner au désespoir tous ceux qui ont tellement de difficultés pour vivre aujourd’hui. L’écologie peut au contraire être la matrice de l’invention d’une nouvelle économie, faite de qualité, de sobriété et de proximité. L’écologie peut et doit rimer avec le travail et même avec l’industrie. L’écologie est source de croissance, de nouveaux emplois et de progrès pour tous. ”

     

    tiré de la lettre au français, presque à la fin…

     

    amicalement

     

    vive les escargots

     

  18. spéciale dédicace a toi Super No de la part de SN l’autre…

    “L’écologie ne doit pas être l’ennemie de la croissance : prôner la décroissance, c’est condamner au désespoir tous ceux qui ont tellement de difficultés pour vivre aujourd’hui. L’écologie peut au contraire être la matrice de l’invention d’une nouvelle économie, faite de qualité, de sobriété et de proximité. L’écologie peut et doit rimer avec le travail et même avec l’industrie. L’écologie est source de croissance, de nouveaux emplois et de progrès pour tous. “

    tiré de la lettre au français, presque à la fin…

    amicalement

    vive les escargots

      • Salut Raoul

        C’est directement sur son site que je suis aller lire ce ramassis de bêtises. C’est mielleux sirupeux, haineux, clivant, et surtout c’est un programme ca? Je ne lis que des arguments pour récupérer à droite à gauche des électeurs, en aucuns cas une envie de gouverner pour la France. Mais j’étais déjà affranchi en 2007 on dirais qu’en 2012 il y en a un pêu moins mais patience, il est costaud pour nous rouler dans la farine…

  19. Pingback: Homepage

Laisser un commentaire