Interlude : sortie d’hibernation

herisson_800

Je l’avoue humblement : entre le chômedu, les gros problèmes de santé de ma mère, et la mort de mon camarade Touchatout, j’ai connu comme un petit coup de mou, qui ajouté à une actualité politique désespérante (pour employer un euphémisme) m’a conduit à faire l’huître et à me mettre au vert ces deux derniers mois.
Devant le nombre croissant de mails que je reçois pour m’assurer de l’un ou l’autre soutien ou simplement chercher une preuve de vie, je poste ce petit blabla pour donner quelques nouvelles, non pas à la Trierweiler style, en m’épanchant sur ce dont autrui n’a que faire, mais de manière brève et sobre, en attendant mieux.
Donc je vais bien. Et si Touchatout ne reviendra pas et que l’actu politique de ces prochaines années est vouée à être de plus en plus désespérante, ma mère va moins mal et j’ai retrouvé du boulot.
Revers de la médaille, ce boulot et les trajets y afférant me bouffent tout le temps et l’énergie disponible, ce qui ne facilitera pas les choses concernant la résurrection de ce blog, du moins sous sa forme initiale.
Je promets néanmoins, comme un vulgaire (très vulgaire même) Hollandréou, de faire mon possible pour inverser la courbe de publication des billets. Et au moins d’en pondre un premier dans un délai raisonnable. Je n’irai pas, contrairement à l’enfoiré susdit, jusqu’à donner une date que je suis strictement incapable de prévoir pour l’instant.
Best effort”, comme disent les globisheux pédants. “Je fais ce que je peux”, comme disent les autres.

Les années qui viennent vont être terribles et passionnantes à la fois. Je me vois mal rester sans rien dire.

A bientôt !

L’humanité n’a plus d’avenir

Sans transition, laissons tomber les vallseries, les cambadelleries (“On n’a pas de croissance”, “il faut renégocier Maastricht”… Pauvre bouffon) et autres joyeusetés court-termistes et franco-françaises pour nous intéresser… à l’avenir de l’humanité. Pas le journal, hein, l’humanité. Nous, les humains. … Continue reading